Association des Joueurs Villarois (AJV)

Forum de l'Association des Joueurs Villarois ! Planification des soirées de jeu, informations...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Flames of War, Warhammer 40000, Bolt Action, jeux de plateau, Star Wars : Assaut Impérial, X-Wings, Zombicide, Warhammer Battle, jeux de société modernes... Tous les vendredis soirs à partir de 20h30 ! 6 tables de jeu, décors disponibles en 18mm et 15mm ! Ambiance sympathique et familiale. Débutants bienvenus !

Partagez | 
 

 Principaux avions américains de la seconde guerre mondiale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Droopy
Dieu du jeu
Dieu du jeu


Messages : 924
Date d'inscription : 29/06/2011

MessageSujet: Principaux avions américains de la seconde guerre mondiale   Dim 3 Juil - 15:40

Contrairement à l'image d’Épinal de vastes usine parfaitement organisées lors de la seconde guerre, mondiale, l'industrie US à du mal à se remettre de la crise économique des années 30. Ce sont les commandes anglaises et surtout françaises qui vont permettre la mise sur pieds d'usines militaires capable de fournir en matériel tous les alliés sur tous les fronts.
Cette remise en marche récente de l'industrie US lui permet de s'équiper à neuf tout en bénéficiant de la solide logistique US et des méthodes d'organisations mis aux point avec Ford et Taylor.
La production US se caractérise par sa robustesse, un excellent équipement et un armement puissant. Malgré la NACA, les appareils US ne sont pas aérodynamiquement très efficaces, mais structurellement, les appareils américains sont très novateurs. Le Naca (ancêtre directe de la Nasa) met au point les ailes laminaires et les ailes Davis qui vont permettre la mise au point des nouveaux appareils US (P51, B24, B26…).
Contrairement à une idée reçue, les moteurs US ne sont pas si puissants qu'il n'y paraît. Gros et lourds, ils sont surtout bien finis et fiables. C'est le contrôle qualité de l'industrie US au niveau des métaux et de la chimie des carburants qui permet d'en tirer le maximum. Si les moteurs en étoile sont puissants, les moteurs en lignes sont médiocres. Les Allison des P40 sont poussifs. Les USA devront produire des Merlin anglais sous licence pour bénéficier enfin d'un moteur en ligne correct. Toutefois, la métallurgie US permet la production en série de compresseurs qui permettent la mise au point de turbo compresseurs qui feront la différence à haute altitude.
Enfin, la production se concentre sur quelques modèles qui utilisent les procédés mis au point dans les années 30. Cela permet de gros volume de bons avions et de noyer l'Axe sous les bombes. Mais ces appareils seront dépassés dès les années 50. A la fin de la guerre, les technologies US sont en retard sur les technologies anglaises. Par contre, la situation financière US est… impériale. Les industries US achèteront et s’approprieront tout cela.
D'un point de vue militaire, la situation US est tout aussi paradoxale. Mis à part la marine (surtout la flotte de surface) les armées US sont totalement sous-équipées de quelques matériels de la première guerre mondiale. Ce qui lui permettra de s'équiper à neuf, d'où la modernité de l'ensemble de l'équipement US. Il est amusant de constater que les autorités américaines ne voulaient pas d'une aviation de combat. C'est la rivalité entre l'armée de Terre et la Marine qui permettra à celle-ci d'émerger. De ce fait, l'US air Force est une force sous-équipée en 1940. Une situation qui s'inversera en 1945 où l'air force voulait la primauté absolue pour ses bombardiers stratégiques. La guerre de Corée remettra les pendules à l'heure.
Par contre, du fait de la sévère crise des années 30, elle bénéficie déjà d'un personnel nombreux. Réellement patriote, bien instruits, et bénéficiant d'une logistique très efficace, les militaires américains vont former des armées efficaces. Par contre les officiers d’État-Major n'ont pas su évoluer depuis la première guerre mondiale. S’ils ont mis en place, de nouvelles tactiques et stratégies. Celles-ci sont inadaptées. Les premiers engagements de toutes les armes US seront catastrophiques. Seules les forces sous-marines (le Silent Service) se montrera redoutable dès les premiers jours. Mais, tout comme l’État-major soviétique, ils bénéficient d'une profondeur stratégique suffisante pour tirer les leçons de leurs erreurs.


Lockheed A28 Hudson
1939-1943
Le Lockheed 14 Electra est appareil civil que les anglais vont modifier en urgence. Piètre bombardier, il se révèle par contre un excellent appareil de patrouille maritime. 2000 vont combattre de manière intensive sur tous les océans. A partir de 1943, il est surtout utilisé comme appareil de transport et d'école.
Vitesse maximum : 396 km/h à 1980m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 7 620 m
Autonomie : 2400 km
Armement 
: 2 mitrailleuses (7,7mm) // (en chasse : arc avant)
: 2 mitrailleuses (7,7mm) // en tourelle dorsale (défensive : 360° )
: 340 kg de bombes
Les dernières versions avaient jusqu'à 4 mitrailleuses (7,7mm) en chasse




Curtiss P36 Hawk (H75 en France)
1939-1945
Premier chasseur moderne US, le P36 était totalement dépassé en 1940. C'est entre les mains des pilotes français face aux allemands qu'il eu son heure de gloire. Il fut l'un des rares appareil US à combattre lors de Pearl Harbor. Il se révéla un adversaire coriace. Solide et facile à entretenir, il fut utilisé jusqu’à la fin de la guerre par les Finlandais (appareils ex-Français) et les Anglais (en Birmanie). Employé principalement comme appareil d'attaque au sol, il se combattit jusqu’aux derniers jours du conflit. Les appareils finlandais sont crédités de 190 victoires pour 15 appareils perdus.
Vitesse maximum : 500 km/h à 3050m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 10 300 m
Autonomie : 1320 km
Armement 
US : 2 mitrailleuses (12,5mm) // (en chasse : arc avant)
France : 4 mitrailleuses (7,5mm) // (en chasse : arc avant)
GB (exemplaires commandé par la France, mais non livrés) : 4 mitrailleuses (0,303) // (en chasse : arc avant)
Finlande (40 exemplaires français capturé par les allemands) : 4 mitrailleuses (7,5mm) // (en chasse : arc avant).
Puis à partir de 1942 2 mitrailleuses (12,5mm) et 4 mitrailleuses (7,5mm) // (en chasse : arc avant)







Grumman F4F Wildcat
1940-1945
Chasseur embarqué conçu comme un... biplan (!), le premier des « CAT » supporta tout le poids des combats aériens dans le Pacifique jusqu'en 1943. Solide, endurant et lourdement, il était globalement inférieur au Zéro. Mais les pilotes surent tirer parti de ses qualités pour faire face. Les anglais, récupérant les exemplaires commandés par la marine nationale française, l'ont utilisé sous le nom de Martlet en Europe. Malgré l'apparition de chasseurs plus performants (Hellcat et Corsair) le Wildcat a été amélioré (F4F4) et maintenu en production jusqu'à la fin de la guerre. Les anglais ont utilisé aussi le F4F4.

Grumman F4F3 (Martlet I, II et III)
Vitesse maximum : 530 km/h à 6500m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 11 430 m
Autonomie : 1360 km
Armement 
: 4 mitrailleuses (12,5mm) // (en chasse : arc avant)
: 91 kg de bombes

Grumman F4F3 (Martlet IV)
Vitesse maximum : 512 km/h à 5900m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 10 640 m
Autonomie : 1240 km
Armement 
: 6 mitrailleuses (12,5mm) // (en chasse : arc avant)
: 91 kg de bombes




Bell P39 Airacobra
1941-1945
Premier chasseur doté d'un train tricycle avant et à posséder un moteur arrière (derrière le pilote), ce fut un appareil particulièrement controversé. Intercepteur médiocre, chasseur raté, il révéla un excellent appareil d'assaut grâce à son canon de 37mm entre les mains des Soviétiques. Ces derniers reçurent la totalité des dernières version, mis à part les quelques appareils qui équipèrent les forces italiennes cobelligérantes.

P39D
Vitesse maximum : 592 km/h à 4200m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 9 785 m
Autonomie : 1290 km
Armement 
: 1 canon de 37mm et 4 mitrailleuses (12,5mm) // (en chasse : arc avant)
: 226 kg de bombes

P39Q
Vitesse maximum : 620 km/h à 3350m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 10 670 m
Autonomie : 1046 km
Armement 
: 1 canon de 37mm et 4 mitrailleuses (12,5mm) // (en chasse : arc avant)
: 226 kg de bombes





Consolidated PBY Catalina
1941-1945
Il est considéré comme le plus fameux des hydravions. Il eu une carrière intense et active civile et militaires sur toutes les mers du globe. On estime qu'il y eu plus de 3300 Catalina produits au USA au Canada et en Russie.
Il y eu une version équipée de détecteur mégnétiques pour attaquer les navires japonais de nuits : les « black cats ». Ils sont crédité de 112 700 tonnes de navires coulés, 47 000 tonnes civiles et 10 navires de guerre endommagés.

Vitesse maximum : 281 km/h à 2135m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 5 520 m
Autonomie : 3780 km
Armement 
: 2 mitrailleuses (7,62mm) // en tourelle dans le nez (défensive: arc avant et latéral)
: 1 mitrailleuse (12,7mm) par côté (baies de surveillance )(défensive : arc latéral )
: 1 mitrailleuse (12,7mm) (défensive : arc arrière )
: 1814 kg de bombes, charges anti sous-marine ou de torpille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torgan
Dieu du jeu
Dieu du jeu
avatar

Messages : 963
Date d'inscription : 06/05/2013
Age : 42
Localisation : Nancy/Metz/Luxembourg

MessageSujet: Re: Principaux avions américains de la seconde guerre mondiale   Dim 3 Juil - 17:33

Vroooooaaaaaa....

Passons aux avions de middle et late war....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Droopy
Dieu du jeu
Dieu du jeu


Messages : 924
Date d'inscription : 29/06/2011

MessageSujet: Re: Principaux avions américains de la seconde guerre mondiale   Lun 4 Juil - 8:48

Curtiss P40
1941-1945
Célèbre pour ses exploits aux main des tigres volants, il ne constitua jamais un appareil extraordinaire. Évolution du P36 (H75) avec un moteur en ligne Allison, il fut le chasseur américain le plus construit les deux premières années du conflit. Facile à produire, il combattit en Asie, en Europe et Afrique. Solide, encaissant dur, facile à entretenir et doté d'une bonne puissance de feu, il était handicapé par une maniabilité moyenne et surtout par de médiocres performances en altitude.
Tous les alliés l'ont utilisé. Sur les fronts chinois et russes, sa grande facilité de maintenance en fit un appareil très apprécié. Il était alors utilisé comme chasseur-bombardier.

Curtiss P40B Warhawk
Vitesse maximum : 566 km/h à 4570m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 9 875 m
Autonomie : 1500 km
Armement 
: 4 mitrailleuses (7,65mm) // (en chasse: arc avant )
La version britannique, Tomahawk est constitué des appareil commandés par la France et jamais livrée. Elle est armée de mitrailleuses britanniques de calibre 0,303

Curtiss P40E Warhawk (Kittyhawk pour les anglais)
Vitesse maximum : 570 km/h à 4570m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 8 840 m
Autonomie : 1130 km
Armement 
: 6 mitrailleuses (12,7mm) // (en chasse: arc avant )
: 317 kg de bombes

Curtiss P40F Warhawk (Kittyhawk II)
Vitesse maximum : 585 km/h à 6100 m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 10 485 m
Autonomie : 603 km
Armement 
: 6 mitrailleuses (12,7mm) // (en chasse: arc avant )
: 227 kg de bombes


Curtiss P40N Warhawk (Kittyhawk III)
Vitesse maximum : 608 km/h à 3200 m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 11 580 m
Autonomie : 603 km
Armement 
: 6 mitrailleuses (12,7mm) // (en chasse: arc avant )
: 227 kg de bombes





Douglas C47 Skytrain
Dérivé du DC3, le C47 fut l'appareil de transport allié le plus important du conflit. Il fut aussi construit par les russes (sans licence) et… les japonais ! (487 sous licence lors de la seconde guerre mondiale !)

Vitesse maximum : 370 km/h
Altitude opérationnelle maximum : 7 315 m
Autonomie : 2574 km
Armement 



Douglas SBD Dauntless
1941-1945
« Slow but Deadly », c'est sous ainsi que ses équipages le nommait. Ce bombardier en piqué se couvrit de gloire lors des batailles de Corail et de Midway. Puis il fut relégué à des tâches de seconde ligne. Solide, fiable bien armé, il coula plus de navire que tout autre appareil allié. Il fut aussi utilisé par l'US Air Force sous le nom de A24 Banshee.
Vitesse maximum : 402 km/h
Altitude opérationnelle maximum : 8 260 m
Autonomie : 2164 km
Armement 
: 2 mitrailleuses (12,7mm) // (en chasse: arc avant )
: 2 mitrailleuses (7,62mm) // (défensive: arc arrière )
: 1080 kg de bombes



Brewster F2A Buffalo
1941-1942
Chasseur médiocre et poussif, il fut balayé du ciel par les Japonais en moins d'un an ! De l'avis des US Marines, l'envoyer face aux japonais revenait à assassiner ses pilotes ! Les pilotes anglais, qui avaient récupéré la commande belge, demanda à passer sur les biplans Gloster Gladiator. Seuls les Finlandais surent l'utiliser face aux russes. Ils obtinrent 459 victoires contre 17 pertes avec seulement 44 Buffalo de 1941 à 1944 !
Vitesse maximum : 517 km/h à 5030m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 10 120 m
Autonomie : 1553 km
Armement 
: 4 mitrailleuses (12,7mm) // (en chasse: arc avant )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Droopy
Dieu du jeu
Dieu du jeu


Messages : 924
Date d'inscription : 29/06/2011

MessageSujet: Re: Principaux avions américains de la seconde guerre mondiale   Lun 4 Juil - 19:54

North American B25 Mitchell
1941-1945
Célèbre pour le raid de Doolittle sur Tokyo, le B25 est considéré comme le meilleur bombardier moyen du conflit. Plus de 11 000 B25 furent produits. Les B25 ont opéré sur tous les fronts. De l'Alaska à l'Afrique en passant par le Pacifique et L'Europe. Capable d'opérer des bombardement, d'attaquer les navires adverses ou de faire du soutien au sol. Le B25 fut transformé à chaque fois avec succès pour faire face à tous les cas de figure.

B25 A
Vitesse maximum : 507 km/h à 4570m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 8 230 m
Autonomie : 2170 km
Armement :
: 1 mitrailleuse de nez .30 (défensive : arc avant)
: 1 mitrailleuse .30 dorsale (défensive : arc arrière)
: 1 mitrailleuse .30 de chaque côté (défensive : arc latéral)
: 1 mitrailleuse ,50 dans la queue (défensive : arc arrière)
: 1360kg de bombes
La version B, a en plus deux mitrailleuses // en chasse dans le nez, à la place de la mitrailleuse dorsale, une tourelle avec deux mitrailleuses // dorsale est installée, une tourelle ventrale rétractable est aussi installée. Elle est armée de 2 mitrailleuses // . Et la mitrailleuse de queue est remplacée par deux mitrailleuses // . Toute les mitrailleuses sont maintenant des . 50 (12,7mm). C'est l'avion du raid de Doolittle.

B25H (Attaque anti-navire)
Vitesse maximum : 442 km/h à 3960m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 7 250 m
Autonomie : 2170 km
Armement :
: 1 canon de 75mm (en chasse: arc avant) (semi automatique pour l'attaque au sol)
: 2 mitrailleuses ,50 // dans le nez (en chasse : arc avant)
: 2 mitrailleuses .50 // en tourelle dorsale (défensive :360°)
: 2 mitrailleuses .50 // en tourelle ventrale (défensive :360°)
: 1 mitrailleuse .50 de chaque côté (défensive : arc latéral)
: 2 mitrailleuses .50 // dans la queue (défensive : arc arrière)
: 1360kg de bombes
: 8 roquettes air-sol


B-25J : Version la plus construite déclinée en version à nez plein ou en version à nez vitré. La version nez vitré pouvait avoir 4 mitrailleuses de calibre 0,50" autour du nez. Certaines versions à nez plein furent équipées de 18 mitrailleuses de calibre 0,50" dont 8 dans le nez.
Vitesse maximum : 438 km/h à 3960m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 7 375 m
Autonomie : 2170 km
Armement :
: Armement en chasse (nez et autour du fuselage) selon les versions
: 2 mitrailleuses .50 // en tourelle dorsale (défensive :360°)
: 2 mitrailleuses .50 // en tourelle ventrale (défensive :360°)
: 1 mitrailleuse .50 de chaque côté (défensive : arc latéral)
: 2 mitrailleuses .50 // dans la queue (défensive : arc arrière)
: 1360kg de bombes
: 8 roquettes air-sol


Lockheed P38 lightning
1942-1945
Ce fut l'appareil qui abattit le plus d'avions japonais. Ce fut l'avion du raid contre l'amiral Yamamoto. Appareil controversé, il pouvait se réveler aussi bien redoutable, qu'un véritable piège en combat tournoyant pour ses équipages. Les plus grands as US (Bong, 40 victoires et Thomas, 38 victoires) ont combattu à bord de cet appareil.
Ce engin a été produit à près de 10 000 exemplaires en de très nombreuses versions (intercepteur, chasseur bombardier, reconnaissance…). Il fut sans doute le chasseur lourd le plus réussi du conflit.

Lockheed P38 F lightning
Vitesse maximum : 636 km/h à 7620m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 11 890 m
Autonomie : 724 km
Armement :
: 1 canon de 20mm et 4 mitrailleuses .50 (en chasse: arc avant)

Lockheed P38 J lightning
Vitesse maximum : 666 km/h à 7620m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 13 400 m
Autonomie : 724 km
Armement :
: 1 canon de 20mm et 4 mitrailleuses .50 (en chasse: arc avant)
: 1450 kg de bombes


Boeing B17 Flying fortress
1941-1945
Symbole de la puissance US lors de la seconde guerre mondiale, le B17 est appareil novateur en 1935 lors de son premier vol. Techniquement dépassé au début de la seconde guerre mondiale, il n'en reste pas moins un appareil solide, bien armé et disposant d'un bon rayon d'action. Mais surtout , ses usines sont déjà opérationnelles lorsque les USA entrent en guerre. Il est donc produit en très grande série (12731 exemplaires) qui vont d'abord écumer le Pacifique. Lorsque le redoutable B24 est opérationnel, les B17 sont transféré sur le front occidental, ou leur plus faible rayon d'action (sic!) pose moins de problème. Des centaines de ces bombardiers vont se faire un nom au-dessus de Wihelmshavent, Schweinfurt, Wiener, Neudstadt, Regensburg et Berlin. Mais malgré sa solidité et sa puissance de feu, des milliers d'équipages de B17 en paieront le prix fort.


B17 E (Fortress II pour les anglais, utilisé comme patrouilleur maritime)
Vitesse maximum : 510 km/h à 7620m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 11 150 m
Autonomie : 3220 km
Armement :
: 1 mitrailleuses .30 et (sur les derniers exemplaires) 2 mitrailleuses .50 dans le nez (défensive : arc avant)
: 1 mitrailleuse .50 dorsale (défensive : arc avant)
: 2 mitrailleuses .50 // en tourelle dorsale (défensive :360°)
: 2 mitrailleuses .50 // en tourelle ventrale (défensive :360°)
: 1 mitrailleuse .50 de chaque côté (défensive : arc latéral)
: 2 mitrailleuses .50 // dans la queue (défensive : arc arrière)
: 7 985 kg de bombes

B17 G (Fortress III pour les anglais, utilisé comme patrouilleur maritime)
Vitesse maximum : 462 km/h à 7620m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 10 850 m
Autonomie : 3220 km
Armement :
: 2 mitrailleuses .50 // dans le nez (défensive : arc avant et latéral)
: 2 mitrailleuses .50 dans le nez (chin turret)(défensive : arc avant)
: 2 mitrailleuses .50 // en tourelle dorsale (défensive :360°)
: 2 mitrailleuses .50 // en tourelle ventrale (défensive :360°)
: 1 mitrailleuse .50 de chaque côté (défensive : arc latéral)
: 2 mitrailleuses .50 // dans la queue (défensive : arc arrière)
: 7 985 kg de bombes

Il existe aussi le YB40, c'est la conversion de bombardier (B17F un E amélioré) en escorteur. C'est lui qui inaugure la tourelle de nez (Chin turret) et les mitrailleuses de côtés sont jumelées. Il n'emporte pas de bombes, mais le triple de munitions. Puissant, mais coûteux et surtout beaucoup moins efficace qu'un chasseur d'escorte. La production est arrêté au 25e exemplaire. Visuellement, ils sont très semblables au B17G.


Martin Baltimore
1942-1945
Famille de bombardier léger qui ne fut jamais commandée par l'US Air Force, les Baltimores furent commandés à 400 exemplaires par la France. Ils firent le bonheur de la RAF en Afrique du Nord, en Sicile et en Italie.

Martin Baltimore I (A23 pour les USA)
Vitesse maximum : 486 km/h à 3350m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 7 315 m
Autonomie : 1530 km
Armement :
: 6 mitrailleuses .30 // (en chasse : arc avant)
: 2 mitrailleuses .30 // dorsale (défensive :Arc arrière ) remplacée à mi-série par une tourelle dorsale de 2 mitrailleuses .30 // (défensive :Arc arrière et latéral )
: 907 kg de bombes


Martin Baltimore II (A30 pour les USA)
Vitesse maximum : 515 km/h à 4500m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 7 500 m
Autonomie : 1530 km
Armement :
: 6 mitrailleuses .50 // (en chasse : arc avant)
: 2 mitrailleuses .50 // en tourelle dorsale (défensive :Arc arrière et latéral )
: 907 kg de bombes





Martin B26 Marauder
1942-1945
Ce fut le seul avion torpilleur de l'US Air Force de l'histoire. Mis à part cette anecdote ce fut un appareil brillant et redoutable. Mais, il était difficile à piloter et acquis dès le départ une très mauvaise réputation auprès de ses équipages. « Fabricant de Veuves », « putain volante »… furent parmi tant d'autre ses surnoms habituels.
Confiés aux meilleurs pilotes, il se révéla comme un engin exceptionnel, dont le plus connu est sans doute « Flak Balt ». C'est le premier appareil allié à avoir réalisé 200 missions. Mais on a recensé plus d'un millier de « trous » du à la Flak tout au long de sa carrière. Ces derniers ont du être couverts par 300 pièces spécialement fabriquées par ses mécaniciens.

B26 B
Vitesse maximum : 510 km/h à 4420m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 7 200 m
Autonomie : 1850 km
Armement :
: 1 mitrailleuse .30 dans le nez (défensive : arc avant)
: 2 mitrailleuses .50 // en tourelle dorsale (défensive :360° )
: 2 mitrailleuses .50 // en tourelle arrière (défensive : Arc arrière )
: 1360 kg de bombes

Sur certaines versions jusqu'à 4 mitrailleuses ,50// sont fixées sur le fuselage en chasse (Arc avant)

B26 G
Vitesse maximum : 455 km/h à 1500m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 6 050 m
Autonomie : 1780 km
Armement :
: 6 mitrailleuses ,50// fixées sur le fuselage (en chasse :Arc avant)
: 1 mitrailleuse .30 dans le nez (défensive : arc avant)
: 2 mitrailleuses .50 // en tourelle dorsale (défensive :360° )
: 2 mitrailleuses .50 // en tourelle arrière (défensive : Arc arrière )
: 1815 kg de bombes
Avec une telle puissance de feu frontale, certains équipages de B26 ont parfois cru qu'ils pilotaient un engin de chasse, ce qui causa une très grande frayeur à bien des pilotes allemands, surtout les pilotes de Me 410 qui leur furent parfois opposés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Droopy
Dieu du jeu
Dieu du jeu


Messages : 924
Date d'inscription : 29/06/2011

MessageSujet: Re: Principaux avions américains de la seconde guerre mondiale   Mar 5 Juil - 19:16

Grumman TBF Avenger
1942-1945
Bombardier-Torpilleur, il fut l'un des points fort de l'US Navy face à la flotte impériale Japonaise. Solide, endurant et facile à entretenir, il servit tout au long du conflit et bien au-delà. Ironie de l'Histoire, le dernier pays utilisateur, 20 ans après sa mise en service, de l'Avenger fut… le Japon.

Vitesse maximum : 436 km/h à 3660m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 7 200 m
Autonomie : 1850 km
Armement :
: 2 mitrailleuses ,50// (en chasse :Arc avant)
: 1 mitrailleuse .50 en tourelle dorsale (défensive :Arc arrière et latéral )
: 1 mitrailleuse .30 ventrale (défensive : arc arrière)
: 900 kg de bombes ou une torpille ou 8 roquettes air-sol


Douglas A20 Havoc (DB7)
1939-1945

Bombardier léger et d'attaque au sol, le DB7 fut l'une des machines les plus prolifiques de l'industrie US (7385 DB7 produits). Ils servirent sous tous les fronts dans une incroyable variété de rôle jusqu'à la fin du conflit. Fiable, résistant, relativement rapide et presque aussi maniable qu'un chasseur (certains ont été modifiés pour assurer ce rôle). Il combat au main des pilotes français lors de la bataille de France, la Grande Bretagne récupère les commandes françaises non livrées et les modifient comme chasseur de nuit en attendant la livraison de ses bombardiers Havoc. Tous les alliés, y compris la Russie, en recevront. Et tous les modifieront selon leurs besoins.

Douglas A20G
Vitesse maximum : 545 km/h à 3780m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 7 800 m
Autonomie : 1750 km
Armement :
: 1 mitrailleuse .30 dans le nez (défensive  :Arc avant)
: 2 mitrailleuses .50 // en tourelle dorsale (défensive :Arc arrière et latéral )
: 1 mitrailleuse .30 ventrale (défensive : arc arrière)
: 900 kg de bombes ou une torpille ou 8 roquettes air-sol

La version attaque au sol de l'A40G avait un nez « plein » avec 4 canons de 20mm et deux mitrailleuses .50 jumelées en chasse (Arc avant)




Douglas D54 Skymaster
1942-1945
Version militaire du DC4, ce quadrimoteur fut d'une extrème fiabilité. Le « Sacred Cow » fut l'avion personnel de Roosevelt. Ils se firent surtout connaître pour leur participation au pont aérien de Berlin après la guerre.
Vitesse maximum : 426 km/h
Altitude opérationnelle maximum : 6 700 m
Autonomie : 6275 km
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Droopy
Dieu du jeu
Dieu du jeu


Messages : 924
Date d'inscription : 29/06/2011

MessageSujet: Re: Principaux avions américains de la seconde guerre mondiale   Mar 5 Juil - 19:30

Consolidated B24 Liberator
1942-1945
Moins solide que le B17, le B24 se revela malgré tout une machine de guerre exceptionnelle. C'est le plus construit des appareils US (18 200 appareils). Ils déversèrent 635 000 tonnes de bombes et sont crédités de 4189 appareils détruits !
Construit autour des ailes « Davis », l'engin bénéficie d'une large carlingue qui lui permet d'être adapté à de très nombreuses missions : Bombardement, patrouille maritime, transport... Son autonomie exceptionnel lui a permis d'attaquer des objectifs jusque-là hors d'atteinte comme les champs pétrolifères de Ploiesti et les U-boot en plein milieu de l'Atlantique.

B24 D
Vitesse maximum : 488 km/h à 7620m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 9 750 m
Autonomie : 4585 km
Armement :
: 1 mitrailleuses .30 et deux mitrailleuses .50 dans le nez (défensive : arc avant )
: 2 mitrailleuses .50 // en tourelle dorsale (défensive :360°)
: 2 mitrailleuses .50 // en tourelle ventrale (défensive :360°) (1 mitrailleuse pour les premiers exemplaires produits)
: 1 mitrailleuse .50 de chaque côté (défensive : arc latéral)
: 2 mitrailleuses .50 // dans la queue (défensive : arc arrière)
: 4 000 kg de bombes

XB41 Version escorte. Cet appareil dispose de 14 mitrailleuses ,50 (12,7mm) dont une tourelle de menton et une deuxième tourelle dorsal. Puissant et blindé, cet appareil est… incapable d'escorter les B24 une fois leurs bombes larguées. 1 Seul B24D est converti en XB41


B24 J
Vitesse maximum : 467 km/h à 7620m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 8 500 m
Autonomie : 3380 km
Armement :
: 2 mitrailleuses .50 // en tourelle de nez (défensive :Arc avant et latéral)
: 2 mitrailleuses .50 // en tourelle dorsale (défensive :360°)
: 2 mitrailleuses .50 // en tourelle ventrale (défensive :360°)
: 1 mitrailleuse .50 de chaque côté (défensive : arc latéral)
: 2 mitrailleuses .50 // dans la queue (défensive : arc arrière)
: 4 000 kg de bombes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Droopy
Dieu du jeu
Dieu du jeu


Messages : 924
Date d'inscription : 29/06/2011

MessageSujet: Re: Principaux avions américains de la seconde guerre mondiale   Mar 5 Juil - 20:56

North American P51 Mustang
Le P51 résulte de la meilleur structure étudiée et produite au USA avec le meilleur moteur anglais : le Rolls Royce Merlin. Conçu en 117 jours à la demande des anglais, il fut produit en 15686 exemplaires et abattit 4950 appareils ennemis en vol (sans compter les 4131 ennemis détruits au sol). Malgré toutes ses qualités, l'US Air Force se désinteresse totalement de cet appareil. Au contraire, elle en demande une version bombardier en piqué : le A36 équipé du médiocre Bloc moteur Allyson US ! Ils serviront au dessus de l'Afrique du nord, de l'Italie et en Chine. Mais surtout, les pilotes de chasse américains pilotent encore des P40 pendant que 500 A36 seront produits.
Grâce à son exceptionnelle autonomie, les alliés peuvent enfin escorter leurs bombardiers de jours jusqu'en Allemagne. Ce qui oblige les Allemands à abandonner leurs chasseurs lourds et les prive de la supériorité aérienne au-dessus de l'Europe occupée. Les P51 opèrent aussi en Asie où ils font honneur à leur réputation. De nouvelles versions sont produites à la fin de la guerre (P51 H) qui sont capable de dépasser les 780km/h.
Un chasseur lourd fut produit en regroupant deux P51 et en les reliant par une demi-aile et un dérive spéciale, le F82. Ce fut le dernier chasseur à hélice de l'US Air Force.

P51A
Vitesse maximum : 628 km/h à 6100m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 9 550 m
Autonomie : 1200 km
Armement :
: 4 mitrailleuses .50 // (En chasse  :Arc avant )
: 454 kg de bombes

A36 Apache
Vitesse maximum : 590 km/h
Altitude opérationnelle maximum : 9 550 m
Autonomie : 886 km
Armement :
: 4 mitrailleuses .50 // (En chasse  :Arc avant )
: 454 kg de bombes


P51B
Vitesse maximum : 708 km/h à 9145m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : ?
Autonomie : 1300 km
Armement :
: 6 mitrailleuses .50 // (En chasse  :Arc avant )
: 907 kg de bombes

P51D
Vitesse maximum : 703 km/h à 7620m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 12 771 m
Autonomie : 1530 km
Armement :
: 5 mitrailleuses .50 // (En chasse  :Arc avant )
: 907 kg de bombes



Vought F4U Corsair
1943-1945
Ce fut le meilleur chasseur embarqué du conflit. Jugé inapte au service à bord des portes-avions, le F4U servit d'abord sur les bases à terre au profit des US marines. Il est crédité de 11 victoires pour chaque appareil détruits ! Cela sans parler de ses meurtrières attaque au sol qui en fit la bête noire des fantassins et marins japonais. Après l'apparition des avions à réaction, le Corsair devint un appareil d'attaque au sol que la marine française utilisa intensément.


F4U 1
Vitesse maximum : 571 km/h à 6 065m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 12 250 m
Autonomie : 1635 km
Armement :
: 6 mitrailleuses .50 // (En chasse  :Arc avant )

F4U 1D
Vitesse maximum : 684 km/h à 6 100m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 11 280 m
Autonomie : 1635 km
Armement :
: 6 mitrailleuses .50 // (En chasse  :Arc avant )
: 907 kg de bombes ou roquettes air-sol



Curtiss C46 Commando
1943-1945
Rival du DC3, ce fut l'avion du pont aérien au-dessus de l'Himalaya. Surtout utilisé dans le Pacifique, le C46 avait de meilleurs capacité de charge et de meilleures performances en altitude que le DC3. Seuls 3 200 exemplaires furent produits.

Vitesse maximum : 433 km/h à 4 570m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 8 400 m
Autonomie : 1930 km



Grumman F6F Hellcat
Il constitua l'épine dorsale de la chasse embarquée US au cours des deux dernières années du conflit. 5145 appareils ont été détruits par les pilotes US avec les Hellcat. Evolution du Wildcat, le Hellcat était moins agile que les chasseurs japonais dont le fameux « Zero ». Mais il était plus robuste, plus puissant, mieux armée et bien protégé. C'est surtout l'avion de « la chasse aux dindon des îles Mariannes », où les 393 appareils de la force d'attaque japonaise furent balayés par les Hellcat. (contre 123, dont 80 appareils perdus du fait de la nuit)

F6F-3
Vitesse maximum : 606 km/h à 5 270m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 11 700 m
Autonomie : 1750 km
Armement :
: 6 mitrailleuses .50 // (En chasse  :Arc avant )

F6F-5
Vitesse maximum : 621 km/h à 5 270m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 11 370 m
Autonomie : 1670 km
Armement :
: 6 mitrailleuses .50 // (En chasse  :Arc avant )
: 907 kg de bombes

Republic P47 Thunderbolt
1943-1945
C'est le plus grand et plus gros monoplace de combat de la seconde guerre mondiale. Conçu par Kartvelli, le P47 se revela un excellent chasseur d'escorte et d'attaque au sol. Il a combattu sur tous les fronts et dans une quinzaine d'aviation militaire. Une version spécifique à la guerre du Pacifique, le P47 N, la meilleure de toute, était en cours de livraison lorsque la guerre prit fin.

P47C
Vitesse maximum : 697 km/h à 9 150m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 12 800 m
Autonomie : 885 km
Armement :
: 8 mitrailleuses .50 // (En chasse  :Arc avant )
: 230 kg de bombes

P47D
Vitesse maximum : 689 km/h à 9 150m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 12 800 m
Autonomie : 765 km
Armement :
: 8 mitrailleuses .50 // (En chasse  :Arc avant )
: 907 kg de bombes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steiner
Maître de l'univers connu
Maître de l'univers connu
avatar

Messages : 1242
Date d'inscription : 20/03/2014
Age : 51
Localisation : LUNEVILLE

MessageSujet: Re: Principaux avions américains de la seconde guerre mondiale   Mar 5 Juil - 21:03

Le Vought F4U Corsair, ce n'était pas l'appareil des "têtes brûlées"??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Droopy
Dieu du jeu
Dieu du jeu


Messages : 924
Date d'inscription : 29/06/2011

MessageSujet: Re: Principaux avions américains de la seconde guerre mondiale   Mer 6 Juil - 18:01

Yes it is.
Personnage encore plus fascinant (et plus alcoolique) que ne le fait apparaître la série. Papy Boyington est un authentique as qui combattit lors de la guerre du Pacifique.
Quand au Corsair, c'est un appareil magnifique et redoutable qui écuma les ciels du Pacifique de Corée. Il est encore la monture de bien des pilotes de courses aux USA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Droopy
Dieu du jeu
Dieu du jeu


Messages : 924
Date d'inscription : 29/06/2011

MessageSujet: On reprend... pour finir avec nos amis mangeur de ketchup   Mer 6 Juil - 18:02

Curtiss SB2C Helldiver
1943-1945
Dernière collaboration entre Curtiss et l'US Navy, le bombardier en piqué « The Beast » épaula et finit par remplacer les SBD Dauntless. Presque tous les SB2C furent utilisés par l'US Navy. Une version terrestre fut produite pour l'US Air Force, elle fut utilisée par les marines.

Vitesse maximum : 452 km/h à 5 090m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 7 650 m
Autonomie : 1 785 km
Armement :
: 2 canons de 20mm // (En chasse  :Arc avant )
: 2 mitrailleuses . 30 // dorsales (défensives : Arc arrière et latéral)
: 1300 kg de bombes (dont 800 en soute) et/ou 8 roquettes air-sol



Bell P63 Kingcobra
1943-1945
Dernière évolution des P39, les kingcobra n'eurent aucun succès au USA. Ils furent intensivement utilisés par l'armée rouge qui l'utilisait comme appareil d'attaque au sol. Ils firent des victimes parmis les Ju87 rencontrés et même quelques Bf109 et FW190 furent aussi abattus.
Les P63 soviétiques ont combattu contre les japonais en 1945. Appréciant la machine, les soviétiques l'ont maintenu en ligne après la seconde guerre mondiale (nom OTAN : Fred)
Au USA, une version désarmée et blindée qui servait de cible volante pour les élèves mitrailleurs a été mise en œuvre. L'appareil emportait 1 tonne de blindage et avait un flash qui indiquait les touches. Cet engin est connu sous le nom de « PinBall » (Flipper).
Vitesse maximum : 656 km/h à 7 450 m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 13 100 m
Autonomie : 725 km
Armement :
: 1 canons de 20mm et 4 mitrailleuses . 50 // (En chasse  :Arc avant )
: 680 kg de bombes



Northop P61 Black Window
1944-1945
Seul chasseur de nuit conçu en tant que tel, ce fut un des meilleurs chasseur de nuit du conflit. Il servit surtout dans le Pacifique. Quelques appareils ont été transformés en appareil de reconnaissance .
Northop P61 B
Vitesse maximum : 589 km/h à 6 100 m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 10 000 m
Autonomie : 4830 km
Armement :
: 4 canons de 20mm // en tourelle dorsale
: 4 mitrailleuses . 50 // (En chasse  :Arc avant )
: 2900 kg de bombes ou de réservoirs supplémentaires (1363l)



Douglas A26 Invader
1944-1945
Cette appareil a traversé trois conflits (WW2, Corée, Vietnam). Les derniers exemplaires servirent lors de la guerre du Vietnam. Et à ce moment, on se posa la question de recréer la chaine de production de cet engin. Il servit lors des dernières opérations de guerre en Europe. Rapide, très lourdement armé, il était aussi bien redouté des troupes au sols que des équipages adverses.

Douglas A26 B
Vitesse maximum : 589 km/h à 6 100 m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 10 000 m
Autonomie : 4830 km
Armement :
: 2 mitrailleuses . 50 // en tourelle dorsale (défensive : 360°)
: 2 mitrailleuses . 50 // en tourelle ventrale (défensive : Arc arrière et latéral)
: 6 mitrailleuses . 50 // (En chasse  :Arc avant )
: 1815 kg de bombes ou de réservoirs supplémentaires (1363l) ou 10 mitrailleuses . 50 // supplémentaires (En chasse  :Arc avant ) !


Boieng B29 Superfortress
1944-1945
C'est l'avion de la bombe atomique. Bénéficiant des meilleurs technologies US, il était pratiquement invulnérable dans le ciel nocturne japonais en 1945. Le B29 fut aussi celui qui équilibra la balance de la puissance lors de la guerre froide. Les Soviétiques ont copiés les trois exemplaires qui se sont posés sur leur sol pour en faire les Tu4

Vitesse maximum : 576 km/h à 7 620 m d'altitude
Altitude opérationnelle maximum : 9 700 m
Autonomie : 6600 km
Armement :
: 2 mitrailleuses . 50 // en tourelle dorsale avant (défensive : 360°)
: 2 mitrailleuses . 50 // en tourelle dorsale arrière (défensive : 360°)
: 2 mitrailleuses . 50 // en tourelle ventrale avant (défensive : 360°)
: 2 mitrailleuses . 50 // en tourelle ventrale arrière (défensive : 360°)
: 2 mitrailleuses . 50 // en tourelle arrière (défensive : Arc arrière) avec 1 canon de 20mm sur les premiers exemplaires (enlevés après quelques raids au dessus du Japon)
: 4100 kg de bombes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Principaux avions américains de la seconde guerre mondiale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Principaux avions américains de la seconde guerre mondiale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Matériels aéronautiques de la Seconde Guerre mondiale
» Combats aérien de la deuxième Guerre Mondiale
» les pilotes noirs américains
» Warhammer Historical en 2ème guerre mondiale
» Icare sur la Première Guerre Mondiale et l'Aérostation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association des Joueurs Villarois (AJV) :: Association des Joueurs Villarois :: Les jeux pratiqués :: Jeux de figurines avec des avions-
Sauter vers: